Libres Ensemble, le nouveau lien social ?

Posted By Myriam / 15 octobre 2013 / 0 Commentaires

Libres ensemble…

Cette expression est à la croisée de plusieurs chemins :

  • slogan d’un espace de coworking parisien (lieu de travail partagé, regroupement de talents et valeurs communes) http://www.mutinerie.org/
  • titre d’un essai du sociologue François de Singly
  • question fil rouge du livre « La solitude » de la journaliste Anne de Malleray

Et si elle montrait une voie alternative en matière de rapports humains, que ce soit au travail, à la maison, en couple, à l’école ?

Comme beaucoup de sujets, le lien interpersonnel a longtemps été pensé de façon binaire : il y avait les individualistes et les collectivistes, entendons les gentils et les méchants égoïstes. Or il serait plus juste, bien que plus complexe et nuancé, de considérer, comme Jean-Marie Robine dans son livre « Le changement social commence à deux » que

tout être humain a à construire un savant équilibre entre son besoin de différenciation identitaire et son besoin de lien

Cela suppose de porter un regard neuf sur le fameux « vivre ensemble » qui passerait notamment par un dépoussiérage de notre vision des conflits. Les formations professionnelles en gestion des conflits font partie des best sellers et la motivation des stagiaires ou des commanditaires est « l’évitement » ou « l’anticipation » de ce qui est assimilé à une expérience désagréable. Nous souhaitons tous une reconnaissance individuelle mais nous appréhendons la sortie de la fusion, ce moment de différenciation qui s’accompagne de conflits. Ce paradoxe est bien plus insupportable que l’apprentissage du conflit lui-même, étape nécessaire à la croissance d’un groupe. Une vision positive du conflit serait la recherche d’équilibre permettant d’être libres ensemble, or c’est un ajustement permanent car les points d’équilibre sont mouvants.

Nous devons apprendre l’interdépendance pour sortir de l’alternance dépendance/contre-dépendance coûteuse en énergie et génératrice de souffrance. Cela suppose d’inventer de nouvelles formes relationnelles.

Libres ensemble au travail, cette réflexion est menée de manière approfondie par Denis Pennel auteur de ce blog : http://lanouvellerealitedutravail.wordpress.com/. Il y explore la mutation du monde du travail qui remet en question le lien de subordination. Ce dernier n’est plus adapté aux besoins d’individuation de chacun et Denis Pennel imagine que l’avenir appartient aux travailleurs indépendants qui redéfiniront les liens professionnels. La crise économique masque ce mouvement qui est selon lui profond et structurel.

Libres ensemble pourrait aussi définir le nouveau lien social. Même si nous assistons à la Co-Révolution (voir « Vive la Co-Révolution » de Anne-Sophie Novel et Stéphane Riot) facilitée par les nouvelles technologies et associée à la nécessité d’être créatif en temps de crise économique, nous n’opérons peut-être pas une simple bascule de l’individualisme forcené au tout Co mais un nécessaire apprentissage de l’interdépendance. Cela suppose de penser autrement, en acceptant la complexité et en faisant le deuil de la toute puissance ou d’un idéal de fusion. Libres ensemble… ça me plaît en tout cas !

myriam

Recherche et conseil en design des organisations

Articles en rapport

Pas de commentaires

Comments are not allowed